Menu principal

En vers et drilosphère : Des vers de terre sur le balcon

Le compost avec des lombrics creuse son trou en ville. Sorte de «rédemption face à la nature», il se pratique aussi à grande échelle.

A Vevey, Helen Foster surnomme la colonie de vers de terre dans leur cuisine, la «famille croque-tout». Ils pratiquent le lombricompostage depuis deux ans. Les vers Eisenia foetidia produisent jusqu’à 10 litres par mois.

Auteur: Mathieu Signorell
Article publié le 24 mars 2012 dans le journal Le Temps

 

FacebookTwitter