Main menu

Un monstre géant de 400 millions d'années redécouvert dans un musée canadien

Dans la mer dévonienne vivait une espèce d'un ver géant avec des mâchoires terrifiantes. Une équipe internationale de scientifiques des Université de Bristol et de Lund en Suède, ainsi que du Musée royal de l'Ontario, ont étudié un ancien fossile entreposé depuis les années 1990 dans le musée et publiés les résultats dans Scientific Reports.

Websteroprion armstrongi La nouvelle espèce est unique parmi les vers fossiles. Ordinairement les mâchoires fossiles mesurent quelques millimètres, les restes du ver géant montrent qu’il possède les plus grandes mâchoires. Celles de la créature nommée Websteroprion armstrongi, atteignent plus d'un centimètre de longueur et la longueur du corps dépassent un mètre.

Ces mensurations sont comparables aux espèces géantes d'eunicides, appelées familièrement «vers Bobbit». Ces prédateurs opportunistes chassaient en embuscade, utilisant leurs puissantes mâchoires pour capturer des proies comme les poissons et les céphalopodes, et les traîner dans leur terriers.

L'auteur principal, Mats Eriksson de l'Université de Lund, a déclaré: «Le gigantisme chez les animaux est un trait écologiquement important, habituellement associé aux avantages et à la domination concurrentielle. Il est cependant un phénomène mal compris entre les vers marins et n'a jamais été démontré dans une espèce fossile. La nouvelle espèce démontre un cas unique de gigantisme polychète dans le Paléozoïque, il y a environ 400 millions d'années. » Luke Parry, de l'École des sciences de la Terre de l'Université de Bristol, a ajouté: «Cela montre aussi que le gigantisme dans les polychètes à mâchoires était limité à un cadre évolutif particulier au sein de l'Eunicida et a évolué plusieurs fois dans différentes espèces. »

Les spécimens ont été recueillis en quelques heures en une seule journée en juin 1994, lorsque Derek K Armstrong, de l'Ontario Geological Survey, a été largué par hélicoptère pour enquêter sur les roches et les fossiles à une exposition éloignée et temporaire en Ontario. Des échantillons de matériel provenant de la formation dévonienne de Kwataboahegan ont été ramenés et conservés au Musée royal de d’Ontario.

David Rudkin a déclaré: « Cette découverte démontre l'importance d’explorer les régions éloignées, mais aussi l'urgence d’examiner les collections des musées. L'espèce a été nommée Websteroprion armstrongi pour honorer Armstrong qui a rassemblé le matériel, et Alex Webster le bassiste du groupe Death Metal Cannibal Corpse. Luke Parry ajoute: « Outre notre appétit pour l'évolution et la paléontologie, les trois auteurs de Websteroprion armstrongi ont un profond intérêt pour la musique et sont des musiciens passionnés. »

Traduction libre de l’article : Earth's oldest Bobbit worm - Gigantism in a Devonian eunicidan polychaete par Mats E. Eriksson, Luke A. Parry & David M. Rudkin
Source de l’article : Scientific Reports de l’université de Bristol

Photo : Websteroprion armstrongi, crédit Luke Parry
Pour en savoir plus : https://phys.org/news/2017-02-million-year-gigantic-extinct-monster.html

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter