Menu principal

Le ver de terre assimile sans problème les plantes toxiques.

Les plantes toxiques ne posent pas de problème au système digestif des vers de terre. Une étude publiée mardi élucide ce mystère. Les vers de terre produisent une molécule capable de neutraliser les toxines.

Article publié le 05/08/2015 sur le site lenouvelliste.ch

 

feuilles toxiquesLes vers de terre grignotent joyeusement des feuilles toxiques pour les autres herbivores, ce qui laissait jusqu'à aujourd'hui les scientifiques perplexes. Pour ce faire, ils disposent d'une arme secrète dans leur intestin. Les vers de terre produisent des molécules appelées "drilodefensins" dans leur intestin, capables de contrecarrer les toxines végétales, selon une étude publiée mardi dans Nature Communications.

Cette arme secrète de ces animaux indispensables à nos campagnes a été mise au jour par un examen moléculaire des fluides de leur intestin. Les plantes produisent des produits chimiques, les polyphénols, qui agissent comme antioxydants et donnent aux plantes leur couleur. Mais ce sont aussi des boucliers naturels pour les végétaux qui cherchent à se défendre des herbivores en perturbant leur digestion. On sait depuis longtemps que les vers de terre sont des spécialistes du recyclage. Ils mangent feuilles mortes et autres matières végétales et "recrachent" le carbone qu'ils enferment dans le sol, via le mucus. Mais leur tolérance aux polyphénols a longtemps été un mystère pour les scientifiques.

 

Lire la suite de cet article sur le site http://www.lenouvelliste.ch/fr/lifestyle/techno-et-sciences/digestion-toxique-le-ver-de-terre-a-une-arme-secrete-dans-son-intestin-476-1495953

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter