Main menu

Vous avez dit : bioturbation ?

Le phénomène de bioturbation désigne la perturbation des couches du sol par les espèces animales.

Les principaux constats de la bioturbation sont l'existence de galeries, le transport de matières de la surface dans les couches inférieures du terrain et des profondeurs vers la surface du sol.

De nombreuses populations participent à la bioturbation.

Les animaux fouisseurs; comme le sanglier, le lapin, la taupe, le blaireau, le renard, le hérisson; retournent le couvert végétal et creusent profondément le sol. Les galeries et cavités forées par ces animaux sont durables et servent à plusieurs espèces.

D'autres organismes contribuent à la bioturbation en surface et dans les couches moyennes. Les fourmis, les vers dont le ver de terre, Les champignons et les bactéries, déplacent des volumes importants de particules entre les couches du sol.

Ce mélange actif des horizons de sol par les espèces vivantes favorisent le transfert d'éléments nutritifs, il améliore les caractéristiques organiques et chimiques du milieu.

 

Autres articles en relation avec ce sujet :

FacebookTwitter