Main menu

J'arrête de manger des vers de terre

Essai

Auteur : Alain

J'ARRETE DE MANGER DES VER DE TERRE

Et voilà, après 25 mois, avec quelques arrêts par-ci par-là, je me suis décidé d'un coup. Cela fait maintenant 6 jours que je ne mange plus de vers de terre, et je ne prends rien comme substitut.

Si j'ai été assez bête pour devenir dépendant à cette cochonnerie, à moi de m'en sortir tout seul. 6 jours c'est peu, le manque et les envies sont bien présents, mais je commence déjà à ressentir plus d'avantages que d'inconvénients : ne plus sentir ce gout terreux, moins essoufflé, quasiment plus de toux nocturnes, et plus ces questions lancinantes : « Combien vais-je en trouver ? Est-ce qu'il y a jardin ou un potager dans le coin ? ».

Bref, ça vaut le coup et je veux m'accrocher.

 

Petit, mes parents m’obligeaient à avaler cette nourriture toute la journée, alors pardonnez mon addiction et ma gourmandise. À la vue de ce met mon être s’animait d’une transe obsessionnelle, mes yeux se focalisaient sur la proie et il fallait que je m’en saisisse avant qu’elle ne disparaisse sous terre.

Je vous entends murmurer : « Comment vas-tu remplacer le ver de terre ? ».

Eh bien, je compense avec des céréales, pas de barre aux céréales, juste des graines dans une soucoupe. Un couple de personnes âgées m’héberge, enfin ils me nourrissent gracieusement. Cela facilite la transition, j’espère maintenant qu’ils respecteront mon choix.

Un rouge-gorge


Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter