Menu principal

Il existerait des soins cosmétiques à l’humus de ver de terre ?

La question est bien posée mais il y a confusion entre humus et mucus ! Le mucus est excrété à la surface de la peau par le ver de terre ou lombric. L’humus est la couche supérieure du sol issue de la décomposition de la matière organique.

A ma connaissance le mucus du ver de terre n’est pas encore utilisé par les entreprises de cosmétiques.

En septembre 2013, vous avez peut-être découvert avec surprise et curiosité un reportage de tf1 sur des massages à la bave d’escargots. Ce soin cosmétique très tendance avec des escargots est connus depuis l’antiquité pour ses vertus hydratantes, anti tâches et anti rides.

 

L’avenir du gastéropode en dehors de nos assiettes est assuré. Le mucus, matière première riche en élément régénérateur, contient entre autres des collagènes, de l’élastine, de l’acide glycolique et de l’allantoïne.

Dans le reportage télévisé, l’héliciculteur produit de l'escargot pour sa chair et la précieuse excrétion et leur bave. L’éleveur extrait le mucus de l’escargot à partir d’une méthode mécanique préservant l’animal. Le malaxage d’une enveloppe contenant les gastéropodes stimule la sécrétion. Après purification, le produit obtenu est biologique, naturel et hypoallergénique.

 

L'allantoïne est souvent citée comme un anti vieillissement par excellence, ayant la capacité de cicatriser les plaies.
Le collagène et l'élastine auraient une action rajeunissante et tonifiante.
Les produits cosmétiques « à l'escargot » contiennent généralement 80% d’extrait de mucus d’escargot.

 

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter