Menu principal

Existe-t-il des recettes de cuisine avec des vers de terre ?

La recette du ver de terre à la française !
Le ver de terre ou lombric commun n’est pas encore intégré dans le régime alimentaire des être humains.

Plus souvent accroché à l’hameçon du pêcheur, le lombric devient l’appât des poissons pour une prise qui fera le régal du pêcheur. Parfois confondu avec le ver de compost, le ver de terre ne vit pas dans le même milieu.

L’alimentation du lombric dépend de l’espèce et l’habitat.
Les anéciques vivent dans des galeries verticales de grande profondeur. Ces grands vers se nourrissent de matière organique à la surface du sol.
Les endogés vivent dans les 20 centimètres sous la surface du sol où ils construisent des galeries horizontales. Ces vers de taille moyenne se nourrissent principalement de la matière organique ingérée dans la terre du sol.
Les épigés vivent dans la couche superficielle du sol. Ces vers de petite taille se nourrissent des matières organiques en décomposition dans la litière du sol

 

 

Taille réelle de l'oeuf de lombric : 1 à 2 millimètres

 

Les vers de terre pondent des œufs, plus précisément le ver sécrète un mucus qui protège quelques œufs. A ma connaissance, ces œufs n’entrent pas dans la composition d’une recette de cuisine. Ils ne mesurent qu’un millimètre et sont fragiles.
L’introduction du lombric dans la gastronomie ou l’alimentation des jeunes oiseaux est plus certaine. La recette du ver de terre à la Française ou comment accommoder le lombric à la plancha est maitrisé par de nombreux prédateurs. L’utilité du ver de terre pour ces animaux n’est pas à démontrer.

La présence du ver de terre dans le sol est un bon indicateur qui montre au jardinier, la bonne santé et l'activité biologique de la terre de son potager ! En dehors des légumes qu'il récolte, le jardinier laisse tranquille ses associés et ne songe même pas à les cuisiner !

 

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter