Menu principal

Le ver de terre, victime invisible des pesticidesLe ver de terre, victime invisible des pesticides

Les professionnels des sols constatent au quotidien la disparition des organismes vivants dans les sols pollués par les pesticides. De nombreuses études confortent l’impacts des produits chimiques sur les vers de terre.

Publié en 2020, l’étude de l’ONU, sur l’état des connaissances sur la biodiversité des sols, synthétise les connaissances sur la biodiversité des sols, les menaces qui pèsent sur elle et les solutions que la biodiversité des sols apporte aux problèmes dans différents domaines. L’objet est de mettre fin à la dégradation, étant donné qu’il faut des milliers d’années pour que de nouveaux sols se forment. Les vers de terre et les pesticides

En introduction, les chercheurs mettent en garde contre le fait que les organismes du sol sont rarement pris en compte lors de l’évaluation de l’impact environnemental des pesticides. Par exemple, certains pays ne testent les produits chimiques que sur les abeilles domestiques qui sont peut-être rarement en contact avec le sol.

Les scientifiques montrent et expliquent les effets négatifs sur le ver de terre de l’exposition aux pesticides, à certains herbicides et fongicides.

« Le niveau élevé d’effets négatifs sur la reproduction dans l’ensemble des études est l’un des résultats les plus inquiétants qu’elles mettent en évidence », observe Matt Shardlow, de l’organisation de défense de la biodiversité Buglife au Royaume-Uni. « Il s’avère également que les fongicides sont presque aussi mauvais que les insecticides pour les animaux du sol. Cela n’a rien d’étonnant puisque les vers de terre, les cloportes, les mille-pattes et les collemboles se nourrissent en grande partie de champignons sur les matières végétales en décomposition ». « Nous voulons tous des sols agricoles fertiles, mais cela montre que les pesticides que nous appliquons s’attaquent à la fertilité des animaux qui vivent dans le sol » « Si nous voulons protéger des sols sains, nous devons prendre en considération les organismes du sol lorsque nous décidons si un pesticide peut être utilisé en toute sécurité. »

Télécharger le résumé du document à l’attention des décideurs (40 pages en anglais)

Lire le rapport complet de l’état des connaissances sur la biodiversité des sols

 

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter