Menu principal

Un ver breton contre le CoronavirusUn ver breton contre le Coronavirus

Franck Zal est chercheur et fondateur de Hemarina, la société de biotechnologie implantée à Morlais en Bretagne. Avec ses équipes, il développe des produits médicaux transporteurs d’oxygène à partir de l’hémoglobine extracellulaire de l’arénicole. Ce ver marin, « buzuc » en breton, est plus communément nommé ver de vase et vit dans le sable du littoral Atlantique.

COVID-19 CoronavirusFace à la pandémie du COVID-19, la France peine à trouver le nombre nécessaire de respirateurs pour aider les patients présentant de graves symptômes de l'infection. La réponse immunitaire du corps dilate les vaisseaux sanguins pour favoriser l’entrée des cellules protectrices. Dans certains cas, cela provoque la pénétration de liquide dans les poumons et augmente les difficultés respiratoires. Pour limiter ces obstructions et rétablir le taux d’oxygène, le corps médical utilise un respirateur.

Arenicola marina - Ver marin - Ver de vaseDans les cas sérieux, le coronavirus endommage les poumons. Un respirateur prend en charge l’ensemble du processus respiratoire du patient lorsque le coronavirus provoque un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Le malade est intubé, et le respirateur insuffle l'air et l'oxygène dans les poumons.

Le transporteur d’oxygène universel
L’actif développé par Hemarina est une hémoglobine naturellement extracellulaire qui circule dans les vaisseaux de Arenicola marina. (Source : Hemarina)
Cette hémoglobine d’arénicole est quarante fois plus oxygénante qu’une hémoglobine normale et pourrait bien aider les patients en grande difficulté respiratoire à lutter contre le coronavirus.

Hemarina - Arenicola marina - HémoglobineAprès l'accord fin mars de l'Agence nationale du médicament et des produits de santé, la société bretonne Hemarina, a obtenu l’aval de la Commission de protection des personnes le 4 avril pour démarrer les essais cliniques dans deux hôpitaux à Paris : la Pitié-Salpêtrière et Georges-Pompidou.

Franck ZAL - Arenicola marina - HemarinaLa ferme marine de Noirmoutier
Située sur l’île de Noirmoutier en Vendée, cette ferme marine d’une superficie de 13 hectares est consacrée à l’élevage de vers marins dont la production est destinée au secteur médical. Avec l’acquisition de cette ferme en 2013, Hemarina devient autonome dans la production de sa matière première. Sa capacité de production estimée à 30 tonnes de vers marins par an devrait permettre à la Société de répondre à des besoins croissants. (Source : Hemarina)
La ferme d'élevage de vers marins disposait fin mars de 5000 doses immédiatement disponibles avec une capacité d'en produire 15000 autres.

Cousin du ver de terre, Arenicola marina est une annélide avec un corps segmenté d’une longueur de 10 à 15 cm. Il est de la classe des annélides polychètes et utilise aussi des soies pour se déplacer. Ses excréments sous la forme de tortillons de sable les turricules jonchent le sable à marée basse. L’arénicole parvient à respirer entre la marée haute et la marée basse, en clair il reste 6 heures en apnée grâce à son hémoglobine super oxygénante.

Hemarina Start-Up de l’Année 2018 par EY : une consécration pour les travaux de recherche de Franck Zal, le Prix National de la Start-up de l’année distingue l’esprit d’innovation et de vision.

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter